La procession du Très Saint-Sacrement dans la ville de Saint Pierre… un grand moment : plusieurs milliers de personnes… et Jésus.

C’est par ce message sur les réseaux sociaux que Monseigneur David MACAIRE manifeste sa joie suite à la procession dans les rues de Saint Pierre jusqu’à la cathédrale.

Oui, quelle joie immense !

Ce dimanche 7 juin 2015, nous avons célébré la deuxième solennité du Seigneur Jésus pendant le temps ordinaire : la fête du Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ, appelé « Fête Dieu ». Nous pouvons être étonnés qu’il y ait un deuxième évènement, centré sur l’Eucharistie en plus de la sainte Cène du Jeudi Saint. En fait, la liturgie ne fait jamais de doublons. Elle nous offre l’opportunité de contempler profondément les mystères de notre foi.

Le jeudi Saint, l’Eglise célèbre la messe en mémoire de la Cène du Seigneur : institution, par le Christ, de l’Eucharistie et du sacerdoce. Au cours de la messe, sous la forme du pain et du vin consacrés, le Christ offre son Corps et son Sang pour le salut du monde.

Dans le prolongement de l’office de la Croix du Vendredi Saint, la Cène nous invite à découvrir la dimension sacrificielle de l’Eucharistie. La messe rend présent sacramentellement le sacrifice du Christ sur la croix et nous donne d’y participer et nous y unir, c’est l’Eucharistie.

La fête du Saint-Sacrement nous offre la grâce de vivre une autre dimension du mystère : la présence réelle sous les espèces eucharistiques, pendant la messe mais aussi dans son prolongement, dans les tabernacles de nos églises, à la chapelle du Saint-Sacrement, dans les ostensoirs, dans les custodes portés aux malades, lors des processions et adorations.


A Saint-Pierre, les frères et sœurs ont véritablement suivi Jésus en entonnant des chants d’adoration et en méditant les cinq mystères glorieux.

Source : livret de procession du Saint Sacrement _ 7 juin 2015