Alors que l’Europe traverse une crise financière, économique et sociale aiguë, des cadres de la paroisse proposent de réfléchir sur le thème de « Vivre sa foi au travail ? » à travers 3 conférences.

Après la première conférence, « Chrétien dans la crise actuelle ? Où est l’espérance ? » qui avait introduit la position de l’Eglise et notre rôle face aux grands enjeux économiques et sociaux de notre temps, plus de cent personnes étaient réunies le 14 novembre, pour approfondir leur engagement au quotidien dans leur environnement professionnel.

Bourdin EEtienne BOURDIN, diacre et DRH chez France Télécom, présente le ‘témoignage de sa Foi au travail’ comme l’occasion de faire découvrir que « chacun est aimé de Dieu dans le Seigneur Jésus ». C’est d’abord par notre attitude, nos actions, que nous témoignons des valeurs du Christ, avant parfois une annonce plus explicite de l’Evangile.

Il donne quelques exemples : respecter les autres et leur travail, éviter d’abuser de son autorité, ou de laisser quelqu’un isolé

Il nous propose 4 attitudes fondamentales :

Prier et travailler (‘ora et labora’), ce qui implique de ne pas tout miser sur le travail, de montrer l’importance dans notre vie d’autres engagements ;

Aimer, c’est-à-dire respecter l’autre, y compris en situation de conflit, avoir une attitude de paix ;

Servir, l’entreprise mais aussi les salariés, nos collègues, en particulier les plus faibles, prendre des décisions équilibrées en recherchant un juste partage des gains et des risques ;

Etre vrai, être la même personne au travail et à la maison, en réunion professionnelle et à la messe !

Louis DUGAS, Entrepreneur et Dirigeant Chrétien, animateur de conférences sur la doctrine sociale de l’Eglise et consultant après avoir été pendant 20 ans DRH en particulier chez Lafarge, nous a fait réfléchir avec humour sur notre engagement personnel, notre décision de témoigner. Entre nos réticences, nos craintes (‘qui suis-je pour parler de la Foi ? je ne sais pas, je ne suis pas meilleur que les autres, ce n’est pas le lieu…’) et l’appel de tout baptisé, « Prêtre, Prophète et Roi », à la suite des prophètes (Gédéon, Jonas, Amos) mais aussi de Saint Paul (« malheur à moi, si je n’annonce pas l’Evangile… »). Si je suis ‘plein de Dieu’, cela ne doit-il pas se voir, déborder de moi ? Témoigner, c’est être disponible, c’est d’abord écouter, et laisser s’exprimer ce qui est en notre cœur, avec l’aide du Saint Esprit. Dugas L

Louis DUGAS nous livre quelques clés personnelles : ma Foi est un don… qui se cultive (ne pas en rester au niveau du catéchisme de notre enfance ! lire, se former…) ; c’est une présence en moi qui s’entretient, et qui se confirme en s’affirmant ; mais ma Foi, aussi c’est celle d’une Eglise, je n’ai pas raison tout seul, il me faut sans cesse échanger, valider, vérifier…

Philippe DUQUESNOY, diacre, aumônier régional MCC et DRH, puise dans Saint Paul les fondements de notre mission : accepter nos charismes, les dons que Dieu nous fait, pour les mettre au service de nos communautés avec amour et humilité, y compris dans notre communauté de travail : au niveau de l’entreprise, en ayant l’audace de dire ce qu’on l’on pense, d’assumer ses valeurs; et dans nos équipes en vivant vraiment en profondeur nos relations, à l’écoute de nos collaborateurs, attentifs à l’attitude de l’autre… en distinguant les personnes de leurs fonctions, en cherchant à se parler et comprendre même si on ne doit pas être d’accord.

Sources :
http://saint-symphorien-78.cef.fr
http://saint-symphorien-78.cef.fr/spip.php?article133